Manifestations, débats, projection, etc...
à venir.




Avril 2018


7 avril     12 avril     13 avril





Le 05 et 06 avril 2018, le Centre Ascaso Durruti héberge le:
Colloque "68 Sur tous les tons"


organisé par le LLACS (UM3)

Lien: https://llacs.www.univ-montp3.fr/fr/evenements/colloque-68-sur-tous-les-tons


Le programme du Colloque




« Trimards, Pègre et mauvais garçons de Mai 68 »

Claire AUZIAS viendra présenter son livre
et sera au "Colloque 68 Sur tous les tons" du 05 avril 2018 au 06 avril 2018 organisé par le LLACS (UM3)
Salle des Colloques 2 à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Site Saint-Charles
Organisation : Isabelle Felici & Florence Belmonte


Le livre de Claire Auzias présente à la fois la passion que fut Mai 68 en France, mais aussi sa complexité, sans occulter les divisions qui existaient dans l’extrême gauche. Le tableau qu’elle nous présente de ces « trimards » et autres mauvais garçons, nous invite à sérieusement réviser les lectures abstraites et théoriques sur la révolution. Ce travail confirme qu’une autre histoire est toujours possible.
Trimards à Lyon, loulous à Grenoble, zonards à Nantes, katangais à Paris ou Mouvement révolutionnaire octobre à Bordeaux, pour l’auteure ce Lumpenproletariat était l’autre face de la Révolution.

Claire Auzias a publié « Un mai mineur » il y a trente ans, un titre hommage à Deleuze et Guattari, dans lequel elle conte ses « Mémoires d’une révolutionnaire » (IRL, 1988). Elle a aussi précisé quelques aspects de son Mai 68 dans Claire l’enragée, un dialogue avec Mimmo Pucciarelli (ACL). Ici, elle est historienne de ce qu’elle connaît si bien, grâce à une abondante documentation inédite. Son travail sur l’histoire montre que, en scénographie comme en littérature, les éclairages peuvent se déplacer, se croiser, se renforcer et s’illuminer à l’infini.



Samedi 7 Avril 2018 à 17h, suivie d’un apéro « Fallait-pas »
au Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René - Montpellier.





Cycle « Colères du Temps »

« Solo »

Un film de Jean-Pierre Mocky(1968)

"Avec Solo, J-P Mocky a inventé le néo-polar : faire un film noir avec un contexte fort. Le film n'est pas mythique mais il n'a pas bougé d'un pouce depuis plus de 50 ans ; chaque plan est à sa place".
Le synopsis : Après Mai 68, Violoniste de métier, à l'occasion de ses tournées, Vincent Cabral effectue également un trafic de bijoux assez lucratif. Tandis qu'il débarque au port du Havre, son frère, Virgile, membre d'un groupuscule révolutionnaire, lance l'assaut dans une soirée orgiaque au Vésinet où une vingtaine de participants est abattue à coup de mitraillette. Pour permettre à Virgile d'échapper au commissaire Verdier et à l'inspecteur Larrighi, Vincent entre en contact avec les terroristes, dont Annabel, l'égérie du groupe. Vincent se trouve inexorablement mêlé à l'affaire et devient à son tour recherché par les autorités….



Jeudi 12 avril 2018, projection à 20h30, suivie d’un « Fallait-pas » pour ceux qui veulent discuter après le film
au Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René - Montpellier.





« Little boy blue »

Exposition de gravures de Julien Mortimer




Vendredi 13 avril 2018, Vernissage à 18h30.
Samedi 14 avril 2018, projections et débats sur l'histoire du Blues de 15h à 22h.
Du 18 avril au 31 avril l'exposition sera ouverte les mercredis, jeudis et samedis de 14h30 à 18h
au Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René - Montpellier.